Âme de Danse
Âme de Danse

ACTUALITES

 

Nouvelles actualités:

 

Dans Textes d'aujourd'hui:

-Mon Bro

-Next...

-Bel Anniversaire

 

Dans Réflexions:

-Réflexion sur la Bachata

-Le Temps qui Passe

-Mes Maîtres de Danse

 

Dans Coups de Coeur: 

-Un Endroit Juste... 

-Rencontre Dansante

-Ecrits de Danse

 

 

Textes en réflexion:

 

-Les Jugements

-Quand les femmes domineront le monde

-Shalom Ha Salam

-Le bal des Anges

-Au nom de la performance

-Mon enfance

 

 

La Marionnette

 

 

Dehors, il fait froid, très froid, et je suis là bien au chaud,

blottit contre vous. Mon père, mon créateur, pourquoi m'avez vous

faite, je ne suis qu'un semblant de vie, qu'un semblant d'amitié.

Je ne suis qu'un reflet de votre image, qu'elle est mon originalité,

quelle est seulement mon utilité ?

 

L'artiste sans la regarder lui répondit,

en te donnant tout ce qu'il y avait en moi, je t'ai façonné,

pour te donner tout ce que je n'avais pas, je t'ai formé.

Depuis longtemps déjà je t'aimais, je t'aimais plus que je ne me suis

jamais aimé, tellement aimé que je t'ai donné ce visage, mon visage,

mon visage que tu as transformé . Je t'ai créé parce que tu l'as

demandé, tu me l'as exigé lorsque tu n'étais encore que l'unique

matière de mes rêves, de mes pensées, lorsque tu n'étais encore qu'un bourreau imaginaire et tu m'as torturé, oui, toi, la marionnette, et tu m'as torturé pour que je te fasse naître.

Aujourd'hui, tu me demandes pourquoi ? Tu cherches une raison.

Mais tu es le seul coupable de ton existence, tu es ton propre et

véritable créateur.

 

Tu devais exister en tant que vulgaire marionnette parce que tu le

voulait, tu dois ta vie à ta volonté.

Pourtant, en découvrant le monde, toi, comme nous tous,

tu as pleuré, mais tu quitteras ce monde toujours en pleurant

même si tu ne voulais plus y rester. Et lorsque viendra ton départ

c’est l'humanité toute entière qui te pleurera parce que tu annonceras à tous ces gens, leur propre départ.

Depuis toujours, tu as le pouvoir de décider ta mort, de fixer

ce moment, cet instant irréversible. Tu as ce pouvoir mais il te

faut le maîtriser parce que c'est là qu'est ton unique certitude,

tu sais bien que la mort te sera inévitable, c'est notre certitude

à tous, notre ultime mystère.

 

Tu as désiré vivre pour entrer dans le temps, pour générer le temps

tel que tu es, tu fais partit du temps, tu en es un cycle.

Tu contribues à le définir et en définissant le temps, tu définis

l'éternité, l'éternité, ton futur et ton passé.

Les marionnettes construisent et détruisent parce qu'elles-mêmes

se créent pour mourir. En mourant, elles retrouvent l'éternité

l'état primaire. Individuellement, elles ne sont presque rien,

elles ne sont que les fragmentations d'une unité, l'éternité est

cette unité qui se divise pour mieux se définir.

En tant qu'état de cette unité, en tant que substance de l'éternité,

les marionnettes ont toutes, aussi infime soit-il, un petit

Quelque chose d’immortel.

 

 

 

Didier

 

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires