Âme de Danse
Âme de Danse

ACTUALITES

 

Nouvelles actualités:

 

Dans Textes d'aujourd'hui:

-Mon Bro

-Next...

-Bel Anniversaire

 

Dans Réflexions:

-Réflexion sur la Bachata

-Le Temps qui Passe

-Mes Maîtres de Danse

 

Dans Coups de Coeur: 

-Un Endroit Juste... 

-Rencontre Dansante

-Ecrits de Danse

 

 

Textes en réflexion:

 

-Les Jugements

-Quand les femmes domineront le monde

-Shalom Ha Salam

-Le bal des Anges

-Au nom de la performance

-Mon enfance

 

 

J'aime

 

(Chanson)

 

 

J'aime, j'aime, j'aime regarder

Tout ce qui s'offre à mes yeux

Pour me dire que tout est vrai

Et que tout est merveilleux.

 

J'aime, j'aime, j'aime regarder

Les arbres qui s'inclinent

Quand le vent s'est endurci

Quand la pluie nous envahit.

 

J'aime, j'aime, j'aime regarder

Les nuages qui s'enfuient

Quand le ciel n'est plus gris

Quand la tempête est finie.

 

J'aime, j'aime, j'aime regarder

Les cieux ensoleillés

Et puis les cieux étoilés

Qui éclaire nos pensées.

 

J'aime, j'aime, j'aime regarder

Le temps qui se promène

Sur nos visages vieillit

Sur les choses endormies.

 

J'aime, j'aime, j'aime regarder

La mort qui s'entête

Pour me dire qu'elle est bien faible

Pour détruire nos pauvres chaires.

 

J'aime, j'aime, j'aime regarder

Tous ces visages oubliés

Pour revoir mon passé

Pour revivre mes étés.

 

J'aime, j'aime, j'aime regarder

Les vieillards qui se plaignent

Pour me dire qu'ils sont bien vieux

Pour espérer d'être mieux.

 

J'aime, j'aime, j'aime regarder

Ce qu'il y a au fond de nous

Pour ne pas être écœuré

Pour comprendre nos péchés.

 

J'aime, j'aime, j'aime regarder

Tout ce que je ne suis pas

Pour que mon âme trop frime

Comprenne qu'elle est infirme.

 

J'aime, j'aime, j'aime regarder

Tout ce qui n'existe pas

Pour me faire un au-delà

Quand plus tard je serai las.

 

J'aime, j'aime, j'aime regarder

Tout ce qui manque à mes yeux

Pour me dire qu'il faut marcher

Pour trouver les perles bleues,

 

Pour me dire qu'il faut chercher

Et trouver nos perles bleues.

 

 

 

Didier

 

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires