Âme de Danse
Âme de Danse

ACTUALITES

 

Nouvelles actualités:

 

Dans Textes d'aujourd'hui:

-Mon Bro

-Next...

-Bel Anniversaire

 

Dans Réflexions:

-Réflexion sur la Bachata

-Le Temps qui Passe

-Mes Maîtres de Danse

 

Dans Coups de Coeur: 

-Un Endroit Juste... 

-Rencontre Dansante

-Ecrits de Danse

 

 

Textes en réflexion:

 

-Les Jugements

-Quand les femmes domineront le monde

-Shalom Ha Salam

-Le bal des Anges

-Au nom de la performance

-Mon enfance

 

 

Réflexion Vers un Oecuménisme Intelligent

 

 

Pourquoi ce titre d'article:

"Réflexion vers un œcuménisme intelligent" ?

 

Œcuménisme est un terme choisit à l'origine pour signifier le rapprochement des différentes églises chrétiennes. L'objectif étant une tentative de rassemblement de ces églises (orthodoxes, protestantes et catholiques...) afin de recréer leur unité.

Ce terme m'a semblé parfaitement adapté à la teneur que je voulais donner à cet article.

 

Je m’intéresse depuis longtemps aux croyances et motivations spirituelles des Hommes car comprendre ce qui les guide permet de comprendre leur être intérieur. Par voie de conséquence j’ai étudié les religions en faisant la différence entre religion et croyance deux notions très différentes. A titre personnel, par exemple,  je ne suis absolument pas religieux mais profondément croyant. Je suis croyant, cela veut dire que je pense que tout sur Terre ou ailleurs a une raison d’être, qu’il n’y a pas de hasard, qu’une vérité universelle existe et que la Vie sur Terre n’est pas une fin en soi.

 

Mais je ne suis pas religieux, cela veut dire que je ne prends pas pour acquis un canon de croyances établis par une religion avec les dogmes et rituels qui l’accompagnent et qui définissent le rapport que l’Homme doit avoir au sacré. En résumé, j’ai une vie spirituelle qui touche à tout ce qui est de l’ordre de l’esprit, de l’âme, mais je suis un libre penseur qui s’inspire de tout ce qui peut enrichir sa pensée. Pour simplifier, La croyance est une conviction ou aspiration spirituelle alors que le religieux est un dogme avec l’application de rituels à une croyance. L’avantage du religieux c’est de vulgariser une profession de foi mais avec le risque de se perdre dans le rituel au point d’en oublier la croyance qui l’a initié…

Un paradoxe et un comble.

 

A partir de là, j’ai étudié pendant pas mal d’années différentes philosophies, différentes sciences avec toujours cet objectif de mieux comprendre ce que pouvait être le moteur des Hommes. A contrario, Je n’ai jamais cherché à analyser le fonctionnement de sectes centrées autour de la glorification d’un Gourou, çà n’avait pour moi aucun intérêt et cela n’était que du temps perdu. Pour comprendre LES Hommes et pas Un Homme je n’ai volontairement poussé ma curiosité théologique que vers ces mouvements qui regroupaient une masse critique cohérente et suffisante.

 

Dans cet article, pour simplifier mon propos, je ne vais pas faire une synthèse de toutes ces philosophies, croyances et religions car je n’en ai pas la capacité et j’ai beaucoup oublié de ce que j’ai appris. Ce qui m’intéresse c’est de livrer une réflexion en focalisant surtout sur les grands courants religieux et montrer à quel point ils peuvent être convergents et servir des desseins similaires. Cela est vrai, que l’on s’intéresse aux religions disparues ou toujours existantes, à l’apport des anciennes Rome, Athènes, aux animistes, aux polythéistes, à l’Egypte antique (si passionnante, probablement l’un des premiers monothéismes contrairement à ce que l’on pourrait penser, à l’origine même du judaïsme) …

 

Bref, ce que je voudrais montrer dans cet article ce sont les points communs de toutes ces théologies et voir comment on pourrait arriver à une sorte d’œcuménisme intelligent et ainsi mieux comprendre ce à quoi l’Homme, dans sa dimension collective, croit et ce qui le pousse à vivre.

 

 

Prenant ces considérations comme point de départ, je constate que chaque religion part du principe qu’elle détient la Vérité. Vérité qui n’est pas simple à appréhender pour le croyant qui doit parcourir un long cheminement spirituel pour espérer l’atteindre. Et sur ce chemin, c’est souvent, quelles que soient les religions, des parcours initiatiques similaires ou se mêlent dévotion (amour et compréhension du divin), ordre cosmique (compréhension du monde, de la vie) et purification (rites et actions visant à l’amélioration de soi).

 

Je retiens donc plusieurs notions que l’on retrouve presque systématiquement dans les différentes religions:

 

1.       Pour devenir un (grand) initié et avoir la chance de comprendre cette Vérité, c’est toute une vie (voir plusieurs) qu’il faut consacrer.

Ce qui induit tout un processus d’études et de cheminement individuel qui évoque pour moi la nécessité du changement ou plutôt du mouvement.

Je retiens les notions «de Vérité, de Changement et de Mouvement».

 

 

2.       Les religions veulent expliquer l’existence (vie et mort) dans sa globalité cosmique. Cela signifie qu’elles considèrent que la vie n’est pas une fin en soi et qu’il y a autre chose.

Je retiens donc la notion de l’existence d’un « Autre Chose, intemporel ».

 

 

3.       La physique quantique avec la théorie de la relativité d’Einstein sont deux physiques qui révolutionnent le 20 eme siècle, elles donnent des pistes supplémentaires et sont à prendre en compte car elles sont la quintessence de la science d’aujourd’hui et représente une recherche d’explication du monde par les Hommes avec des outils de réflexions différents. Et, à y regarder de plus près, il est étonnant de voir à quel point ces physiques sont proches aujourd’hui des grands courants religieux.

On comprend à les étudier que la logique physique de l’infiniment grand est totalement différente de la logique physique de l’infiniment petit et cependant les deux sont complètement intriqués. Tout peut être contenu dans une seule et unique chose (comme l'ADN par exemple…). Le TOUT étant constitué du RIEN et pourrait être même entièrement inscrit dans le RIEN (micro particules, ondes…).

Je retiens ainsi les notions d’un "TOUT et d’un RIEN Intriqués".

 

 

4.       Toutes ces religions et philosophies semblent différentes car elles s’adressent à des milliards d’individus caractérisés par une immense diversité, de par leurs cultures, langues, croyances, époque, géographie… Mais chacun dans son microcosme trouve l’environnement qui l’intègre et le comprend.

Je retiens les notions de «Diversité, d’Adaptabilité et de Cheminement».

 

 

 

Forts de ces postulats, commençons maintenant véritablement cette réflexion, partons du principe de l’existence de « cet autre chose, intemporel » (car dans le cas contraire, cette réflexion n’a plus lieu d’être), j’en conclu qu’il est obligatoirement le même pour tout le monde car s’il y a une Vérité, elle ne peut être qu’UNE.

J’en conclu que cette vérité ne peut être découverte qu’à travers un cheminement, une succession de changement individuel et collectif.

Nous faisons partie d’un TOUT ou nous sommes ensemble et pourtant tous si différents et ce TOUT est contenu dans un RIEN donc quel que soit le chemin que nous prenons, si nous acceptons le changement, le mouvement pour découvrir la vérité… Et bien nous trouverons cette vérité ! Car si c’est la Vérité, quel que soit le chemin pris, elle s’imposera à nous tous comme unique et identique.

 

Ce ne sont que les chemins et les véhicules que nous prendrons qui changent. Mais on dit que tous les chemins mènent à Rome, cela semble tellement vrai, il est clair que nous ne partons pas du même endroit mais tout individu a besoin du chemin qui lui correspond.

Et si chacun va au bout de ce chemin, il découvrira finalement la même chose, j'en suis convaincu !

C'est pour moi une évidence.

Alors soyons par conséquent tolérants, patients, compréhensifs, respectueux. Enrichissons-nous de notre diversité en sachant que c’est grâce à elle que nous offrirons à notre intelligence le véhicule approprié.

 

L’abondance de chemins ne nuit pas… C’est plutôt leur absence qui serait problématique à mon sens. 

Souhaitons par conséquent que les différentes religions nous véhiculent au mieux vers l’existence de cet « autre chose intemporelle » et qu’elles procurent à chacun les moyens d’avancer vers une seule et unique quête: la Vérité.

 

 

Didier

 

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires