Âme de Danse
Âme de Danse

ACTUALITES

 

Nouvelles actualités:

 

Dans Textes d'aujourd'hui:

-Mon Bro

-Next...

-Bel Anniversaire

 

Dans Réflexions:

-Réflexion sur la Bachata

-Le Temps qui Passe

-Mes Maîtres de Danse

 

Dans Coups de Coeur: 

-Un Endroit Juste... 

-Rencontre Dansante

-Ecrits de Danse

 

 

Textes en réflexion:

 

-Les Jugements

-Quand les femmes domineront le monde

-Shalom Ha Salam

-Le bal des Anges

-Au nom de la performance

-Mon enfance

 

 

Mon Espérance

 

 

Parfois le cœur est si plein de larmes qu'il faudrait ne plus bouger de peur de le secouer et qu'il ne se mette à percer, devenant une source intérieure que l’on ne pourrait plus maitriser… Il y a tant et tant de tristesse sur cette terre, tant de douleur et de misère.

 

Il y a trois ans, je suis arrivé dans le milieu de la danse avec un cœur plein de larmes. La vie n'épargne personne, un jour ou l'autre, les malheurs nous rattrapent, c'est ainsi… Chacun doit avoir sa part. Mon cœur, un jour, fut lui-aussi la source d'une fontaine intarissable... Quand le Spleen vous habite, la seule chose à faire est de trouver celui ou celle, l’entité qui permettra d'assécher le cœur inondé. Moi, j'ai trouvé la Danse comme d'autres trouvent le yoga ou que sais-je, autre chose... Dans ce monde de joies, de sons, de mouvements, mes larmes n'ont plus coulées. Je ne puis que remercier la bienveillance protectrice de Miss Salsa et puis, plus tard, celle de Mademoiselle Bachata. Je leur suis si reconnaissant d’avoir croisé ma route que j'avais fait une promesse, il y a deux ans, promesse aujourd'hui réalisée. Je me suis acquitté de cette dette… 

 

Aujourd'hui, grâce à la Danse, tout est différent pour moi, même si ce monde se fissure parfois et que le Spleen m’habite encore, rien ne sera jamais plus comme il y a quatre ans. Je sais maintenant que je possède l’antidote capable de réduire mon Spleen au néant… Le Spleen a toujours besoin d'un antidote, fort et puissant, car il a le pouvoir de nous détruire et de nous emporter dans ses marées de peines, nous y noyant.

Au-delà de la Danse qui est Ma réponse au Spleen, le secret en vérité, c'est la Joie ! C'est l’éternel secret, en toutes circonstances, la Joie… Même, quand c'est le pire qui vous tend les bras !

 

Je sais pourtant combien il est difficile d'être joyeux, heureux, quand tout s'accumule, quand l'Espoir se perds, quand les larmes tombent, quand la vie n'est pas ou plus ce que l'on veut... Il est si difficile d'être heureux, quand rien ne va, quand toutes les projections faites ne sont plus, quand les rancœurs s'accumulent, quand les frustrations s'amoncellent... Il est si difficile d'être heureux, quand on ne sait plus ce que l'on fait, quand on ne sait plus ce que l’on est, quand on ne sait plus où l’on va, quand on ne sait plus quoi dire, quoi penser, quand tout est embrouillé dans nos têtes... On essaie toujours de réagir car ce n'est qu'un Spleen, ça va passer, ça ira forcément mieux, mais on retombe toujours... Il est si difficile d'être heureux…

 

Et pourtant, au fond de nous, quelque chose appelle, une pensée qui sauve avec des mots qui martèlent, qui disent : « Continue et va, va le plus loin possible ! Vois, comme tu peux être heureux de vivre et d'être, rien n'est insurmontable, rien... ».

Il est si difficile d'être heureux mais on peut y arriver quand même ! Parce qu'au fond de nous, il y a toujours l'Espoir, cet Espoir qui fait vivre, cet Espoir qui brûle dans nos cœurs, dans nos corps, dans nos veines, jusque dans nos entrailles. Il brûle comme un feu de camp au milieu des tempêtes, il est comme un gladiateur au milieu d'une arène, il appelle au combat, il appelle à la chance, l'Espoir est là, toujours... Suivons le comme une lueur salvatrice, suivons le, même s’il faut traverser des chemins de croix.

 

Car au bout de tous ces chemins viendra la Joie, viendra la danse, viendra la transe… Je me vois comme les Indiens d’autrefois autour de leur totem… Soudain, viennent les chants, les hurlements, les cris d'allégresses… Et puis vient la folie qui pousse à clamer contre le vent, contre les Dieux, haut et fort… Je suis heureux !

L'Espoir est Le Totem ! Raison ou déraison, baguette magique transformant le monde, bâton d'aveugle comme seul et unique guide. L’Espoir est toujours en moi... Il suffit de le réveiller parfois, d'aller le chercher, il brûle quelque part, il est en nous tous, il est comme un feu qui explose, qui rugit, qui sort de nos entrailles, il éclabousse nos zones d'ombres comme les feux volants de la Saint-Jean. Que serions-nous sans espoir ? Que serai-je ?

 

Il est si difficile d'être heureux, si difficile... Maudit Spleen... La Joie est l'unique secret... Spleen, je sais que tu me forces à changer en me poussant à espérer sans cesse… Il est si difficile d’être heureux... Mais je crois bien que j’y arrive quand même. 

 

 

Didier

 

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires